COOPERATION INTERDEPARTEMENTALE HAUT-RHIN / BAS-RHIN

 

Intervention lors de la séance plénière du Conseil Général

du Bas-Rhin du 05 novembre 2007

Administration Générale : – Rapport commun

SEANCE PLENIERE DU 5 NOVEMBRE 2007

 

La séance est ouverte à 9 heures, sous la présidence de Monsieur RICHERT, Président du Conseil Général du Bas-Rhin.

 

M. LE PRESIDENT – Je vais donner la parole maintenant à Bernard Fischer.

 

M. FISCHER Monsieur le Président, mes chers collègues, nous nous réjouissons que les collègues socialistes aillent dans le sens de ce qui est proposé aujourd’hui dans ce rapport en termes de coopération renforcée avec le Conseil Général du Haut-Rhin. Quelques remarques et une suggestion.

 

La première : un rapprochement est l’antithèse de l’isolement et l’isolement, par définition, est contreproductif en termes de synergie. Le rapprochement des deux collectivités néanmoins – on le salue collectivement ici aujourd’hui – est aussi une histoire d’hommes et je pense que les deux présidents actuellement en place ont voulu cette coopération renforcée dictée à l’ensemble des services que nous validerons, bien entendu, dans le cadre des sept axes et des trente secteurs.

 

La deuxième chose est que l’Alsace est une entité forte que nous aimons profondément, à laquelle nous sommes très attachés. Il y en a quelques unes en France et il est évident qu’en termes de lisibilité, à l’extérieur et de la part de nos concitoyens, personne ne comprend, de temps en temps, des clivages dans certaines politiques qui sont développées. Il est donc nécessaire d’avoir un rapprochement mais surtout pour avoir plus d’efficience à tous les niveaux.

 

Vous avez évoqué, monsieur le Président, le rapprochement avec la Région Alsace. Il faudra aller beaucoup plus loin en termes de coopération, de coordination et d’harmonisation. Le chemin sera délicat, complexe et difficile à ce niveau là.

 

Je me permets de terminer mon propos par une suggestion. Pour que nos concitoyens adhèrent plus encore à ce qu’ils expriment dans le cadre d’un sondage, ne pourrions-nous pas proposer la mise en place d’un groupe de travail ou d’une cellule de coordination pour travailler, dès 2008, à un journal commun d’information dès 2009. Je veux dire par là, aujourd’hui, à l’ère où il ne faut pas gaspiller le papier, la Région Alsace a son journal d’information à un certain rythme, nous avons le nôtre, le Bas-Rhin et le département du Haut-Rhin ont le leur. Ne pourrions-nous pas converger vers un journal commun qui soit plus lu, qui soit trimestriel par exemple, où nous aurions l’ensemble de l’action publique des trois collectivités, pour que les Haut-rhinois sachent ce que fait le Bas-Rhin, que les Bas-rhinois sachent ce que fait le Haut-Rhin et que nous ayons le chapeau global en ce qui concerne le travail de la Région.

 

Je me réjouis aussi de l’expression du CESA qui, comme vous le rappelez à juste titre, n’a que valeur d’expression du monde économique. Néanmoins, tous les acteurs socioéconomiques que nous rencontrons dans nos cantons et nos territoires sont très favorables et l’expriment très librement à l’avancée que vous avez impulsée pour la coopération des trois collectivités et de toutes les coopérations qui sont en place au niveau national et international.

Laisser un commentaire

Maire d’Obernai, Pdt du CDC du pays de Ste-Odile Vice-Pdt du Conseil Départemental du Bas-Rhin

Design et réalisation :

Fermer le menu