ACCUEIL DES ENFANTS DANS LES ECOLES EN CAS DE GREVE

Application de la loi sur le service minimum en cas de grève

 

Pour la première fois, la municipalité est confrontée aujourd’hui à l’application de la Loi du 20 août 2008, qui impose aux communes de France d’organiser un service d’accueil des enfants dans les écoles maternelles et élémentaires en cas de grève des personnels de l’Education Nationale.

 

Comme notre groupe majoritaire a déjà pu l’exprimer, nous appliquons la Loi pour deux raisons majeures :

 

Le respect du droit de grève inscrit dans la Constitution française, qui doit permettre aux agents de l’Education Nationale de faire valoir ce droit de grève s’ils le souhaitent, sans que qui que ce soit puisse leur opposer les conséquences d’un tel droit. La coopération exemplaire entre le directeur et les directrices des écoles d’Obernai et la municipalité, l’engagement permanent de tous les enseignants et des personnels administratifs, et la collaboration avec les élus et les services de la Ville d’Obernai depuis fort longtemps, nous ont amenés à prendre toutes les dispositions pour assurer la garde des enfants dans les meilleures conditions.

 

De nombreux parents ne disposent d’aucune autre alternative que celle de faire garder leur(s) enfant(s) en cas de grève des personnels enseignants. Aussi, souhaitons-nous à travers ce dispositif, répondre à ce besoin en appliquant la Loi dans les meilleures conditions.

 

Ainsi, sous l’impulsion de Valérie GEIGER, Adjointe au Maire chargée de la Vie Scolaire et Périscolaire et de la Commission des Affaires Scolaires et Périscolaires, nous avons mis en place ce service d’accueil mobilisant pour cette journée de grève :

 

les 18 ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles), agents de la Ville d’Obernai qui ont l’avantage de bien connaître les enfants et de se dévouer à leur cause toute l’année,

– les permanents du Centre Arthur Rimbaud, qui ont tous des compétences dans le domaine de l’animation et de l’encadrement des entants,

des agents de la Ville d’Obernai qui se sont spontanément proposés, ils ont l’avantage d’être parents ou grand-parents, nous tenons à les remercier,

des habitants d’Obernai qui se sont spontanément proposés. Pour l’essentiel, il s’agit de personnes disponibles, souvent dévouées ou en retraite qui, dans leur vie personnelle ou professionnelle, ont assumé des fonctions permettant un encadrement optimal des enfants.

 

Nous tenons à remercier très chaleureusement toutes ces personnes qui permettent ainsi de répondre aux besoins d’un grand nombre de parents et de témoigner le respect aux enseignants qui peuvent ainsi librement exprimer leurs revendications dans le cadre de cette grève.

 

La mise en place d’un tel dispositif d’accueil est complexe mais indispensable à nos yeux. Nous refusons de nous inscrire dans la polémique concernant cette Loi et sommes bien éloignés des « pseudo donneurs de leçons » qui critiquent… critiquent encore… mais n’apportent jamais aucune solution à un problème.

 

Merci aux élus, agents de la Ville d’Obernai et à tous les bénévoles, acteurs de ce service d’accueil.

Merci aux directeur(trices), enseignants et parents d’élèves pour leur coopération.

Laisser un commentaire

Fermer le menu