COMMUNIQUE DE PRESSE : LE GRAND HAMSTER

Lundi 10 janvier 2011



 

1.    La Communauté de Communes du Pays de Sainte Odile a acquis une surface de terrains de 15,3 ha le long de la RD 500, au Sud de l’entreprise JUNG, pour un projet de parc d’activités intercommunal. Ce périmètre a fait l’objet de deux séquences de « comptage de hamsters ou de terriers de hamsters » par une association agréée par le Ministère de l’Ecologie, en automne 2009 et au printemps 2010. Aucune suspicion de présence de hamsters, ni de terriers sur le périmètre de ce parc d’activités. Je tiens à préciser, que ces études ont été payantes, ceci est imposé par les directives.


 

2.    Nous travaillons, avec la direction de l’entreprise SUPRA, au projet de construction d’une nouvelle usine pour cette entreprise, qui nécessite une superficie de 9 ha. Quelle n’a pas été notre surprise d’être destinataire, le 16 septembre 2010, de la part du service de l’Environnement et de la Gestion des Espaces (service de l’Etat), d’une lettre précisant que des « agents assermentés de l’ONCFS, accompagnés du chargé de mission « Hamster » de l’ONCFS, ont constaté la présence d’un terrier de hamsters à proximité immédiate de l’emprise du projet« . Ce terrier serait situé hors du périmètre du futur parc d’activités intercommunal. Les exploitants agricoles qui cultivent actuellement ces terres, m’ont confirmé n’avoir jamais observé de terriers de hamsters à cet endroit. Comment se fait-il qu’un agent assermenté des services de l’Etat, qui a noté ce terrier… ne peut pas être contacté par le Maire d’Obernai, Président de la Communauté de l’intercommunalité, pour tout simplement évoquer ce point majeur ?

 

3.    Le grand hamster et son habitat, sont protégés par une directive de Bruxelles et une directive de Berne. Tous les élus locaux sont favorables à protéger cette espèce. Nous, nous avons prouvé depuis 3 ans, que nous ferions l’impossible pour le repeuplement du hamster dans le zonage qui va de Geispolsheim à Obernai. Ainsi, grâce au concours de l’exploitation agricole du Lycée Agricole, nous avons pu mettre en place des cultures alternatives, propices au repeuplement du grand hamster. En 2 ans, la population a plus que doublé. Ceci est reconnu par tous les services de l’Etat et traduit sur une carte IGN consultable sur Internet.

 

 

4.    J’ai bien affirmé, lors de la séance de communauté, que nous travaillons à un dossier de compensation de terres agricoles pour présenter, dans les meilleurs délais, ce dossier au Ministre de l’Ecologie à Paris. Nous n’avons jamais laissé sous-entendre quelque action que ce soit à l’encontre du grand hamster ou de son habitat, ceci est totalement répréhensible par la Loi et relève du pénal.

 

5.    Ce que je tiens à réaffirmer, c’est l’enjeu de construction d’une nouvelle usine pour SUPRA, qui compte aujourd’hui 328 salariés. Ce que nous avons du mal à admettre, c’est que nous ne puissions rencontrer le « découvreur » du terrier… Les entreprises qui ont des projets de cette importance sont assez rares pour que les élus responsables que nous sommes, se battent passionnément pour trouver des réponses à leurs besoins en matière foncière.

 

6.    Je tiens à préciser, qu’il faut que nous « trouvions » des agriculteurs acceptant, pour une période de 30 ans à venir, et une surface totale d’au moins 40 ha, de cultiver chaque année des cultures favorables à la prolifération du grand hamster. Cette compensation entraînera une compensation financière de la Communauté de Communes du Pays de Sainte Odile pendant toute cette période, qui est évaluée à plus d’1 million d’€. Je tiens à remercier d’avance, tous les agriculteurs de notre territoire, qui, à ce jour, nous ont déjà répondu favorablement. Le dossier sera finalisé d’ici 1 ou 2 mois. J’irai personnellement rencontrer les instances à Paris, pour argumenter du travail réalisé dans notre intercommunalité, en faveur du grand hamster, du respect de l’environnement et de la protection de la nappe phréatique.

Obernai, le 20 décembre 2010

Bernard FISCHER

Maire d’Obernai

Président de la CDC du Pays de Sainte Odile

Laisser un commentaire

Maire d’Obernai, Pdt du CDC du pays de Ste-Odile Vice-Pdt du Conseil Départemental du Bas-Rhin

Design et réalisation :

Fermer le menu